Archives

Tous les articles du mois de septembre 2014

La crème que tout le monde devrait avoir dans ses tiroirs !

Publié 29/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Coucou mes beauty and geek-ettes !

 

Et bah si avec ce titre là je vous ai pas intriguée je ne sais pas quoi vous dire d’autre ! xD Je vous ai expliqué dans mon article précédent comment je m’étais retrouvé en possession de crèmes de la marque indienne ayurvédique Jovees . Et bien laissez moi vous dire que si j’ai beaucoup aimé la crème anti acné, j’ai tout simplement adoré la crème à l’amande et au ginseng .

Niveau package, c’est exactement le même tube à clapet dans un petit emballage cartonné que celui des autres crèmes de la marque (je vous parle bien sur de la version indienne, car, comme je l’avais dit précédemment, la version reformulée européenne de Joveda ne m’intéresse pas) : du blanc, du sobre, du pratique et un dessin des ingrédients principaux. L’orifice du tube est suffisamment large pour faire passer la crème qui est assez compacte au premier abord, sans en gâcher en en prenant trop.

jovees amande et ginseng

La composition de leur crème (en tout cas Joveda, mais je pense que Jovees aussi à peu de choses près) est garantie sans Parabens, Phenoxyéthanol, SLS, Huiles Minérales et Silicones et est formulée à base de plantes, fruits et beurres/huiles végétaux pour nous apporter tous les bienfaits  de la médecine ayurvédique pour notre peau. Sur la version indienne, seuls les ingrédients actifs sont indiqués mais vous pouvez trouver sur le site de Joveda la liste complète des ingrédients sur la version reformulée (qui à mon avis ne doit pas différer de beaucoup non plus) 🙂

Cette crème hydratante est anti âge et régénérante. Elle contient en ingrédients principaux du ginseng énergisant qui stimule la production de collagène et protège la peau du vieillissement cutané, ainsi que des huiles d’amande douce, de jojoba et d’olive qui sont de puissants alliés nourrissants, anti oxydants et réparateur. Elle contient également du basilic sacré (tulsi) apaisant.

Son odeur est assez forte mais pas du tout celle qu’on peut attendre d’une crème à l’amande et au ginseng puisqu’à mon nez elle est très fleurie. Pas d’odeur amandée, ou terreuse de ginseng. Si au début je la trouvais assez présente, je m’y suis rapidement habituée et elle ne m’a jamais provoqué de maux de tête.

jovees amande et ginseng

Comme vous pouvez le constater les ingrédients, plutôt riches de base, pourraient faire peur aux peaux mixtes ou grasses. Et sa texture est effectivement assez épaisse en soi. Et pourtant ma peau mixte l’adore ❤ Je l’utilise par contre le soir car elle est particulièrement enveloppante, je dirai même cocooning, et me laisse un fini un poil gras sur la peau qui est, cela dit, rapidement absorbé. Mais il se trouve que je préfère les textures légères et gélifiées comme crème de jour, d’autres n’ont aucun problème à l’utiliser le matin ET le soir !

Pour ma part, j’adore l’utiliser le soir car elle m’apaise, elle me permet, grâce à sa texture douce de me masser légèrement le visage pour bien la faire pénétrer. Je la fais réchauffer entre mes doigts pour l’assouplir, car elle est assez épaisse et compacte en sortie de tube, et j’enveloppe mon visage de sa texture crémeuse hyper agréable. Je n’ai eu AUCUN souci de boutons, malgré cette texture plus riche que mes crèmes habituelles. Ma peau est hydratée, nourrie juste comme il faut, éclatante et toujours aucune ride à l’horizon ^^

Si elle convient aux peaux mixtes comme la mienne, je la pense idéale également pour les peaux sèches qu’elle protégera des inconforts, tiraillements et autre pelades pas très agréables…

jovees amande et ginseng texture

De toute façon c’est simple, je pense que c’est LA crème à avoir dans son tiroir, tout particulièrement au début et pendant les saisons froides pour protéger la peau en profondeur. Sa texture cocooning mais adaptée au peaux mixtes, son effet apaisant et protecteur sur ma peau m’ont très rapidement convaincue ! Ma peau est plus résistante aux agressions, plus souple, plus rebondie, bref cette crème est absolument fantastique et je pèse mes mots. D’ailleurs c’est simple, de toutes les blogueuses que je suis, je n’en ai encore JAMAIS lu de revue négative ! C’est même en les lisant que j’ai été convaincue de me tourner vers cette crème dont j’appréhendais justement une texture trop riche qui ne conviendrait pas à mon type de peau.  Et niveau rapport qualité prix ne cherchez pas plus loin : il en faut très peu, et le tube de 60 ml tient des mois et des mois. Je l’ai commencé vers mars et j’en ai toujours plus de la moitié. ( NB: la date sur le tube indien correspond à la date de fabrication et elle est à utiliser dans les trois ans) Et je l’ai payé vraiment peu chère sur le site de mallcoimbatore : 16,95 pour un tube et 31, 95 pour 4 ! La prochaine fois je la commanderai par 4 c’est sur car c’est définitivement devenu un de mes must have absolu toute marque confondue  😀

L’avez-vous testé? Êtes-vous tentés ?

 

Publicités

Jovees ou comment tomber amoureuse d’une marque ! La crème anti imperfection au neem et au poivre long

Publié 24/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Salut !

Je vous avais promis lors de la présentation de ma routine soir de revenir vers vous quand j’aurai suffisamment de recul pour vous parler de mes deux crèmes Jovees ! C’est maintenant chose faite 🙂

Encensée par nombre de blogueuses que j’adore, quand je m’étais retrouvé à court de crèmes visage, je n’avais pas hésité longtemps pour savoir quelle marque et quels produits choisir! C’est tout naturellement vers Jovees, une marque ayurvédique indienne, que je me suis tournée ! J’ai décidé de prendre la crème à l’amande et au ginseng, celle au neem et au poivre long et la youth face à la mure ; je les ai commandé chez mallcoimbatore et je les ai reçu une semaine plus tard via chronopost (et sans frais de douane) .

J’ai décidé d’utiliser en alternance celle à l’amande et au ginseng et celle anti imperfections. Je les utilise depuis mai maintenant, mes tubes sont encore bien plein et je n’ai qu’une chose à dire : ces crèmes sont juste magiques ! (nan t’en vas pas je vais pas te dire que ça xD)

Je fais selon mes besoins : si ma peau va bien (sous entendu il n’y a pas trop de boutons sur ma face) j’utilise la crème à l’amande et au ginseng 5/7 jours et en milieu et fin de semaine la crème au neem pour garder ma peau saine et prévenir l’apparition de nouveaux indésirables. Si ça ne va pas, j’utilise celle au neem 3 à 4 fois par semaine. Je pense qu’il est primordial de savoir écouter les besoins de sa peau pour lui donner ce qu’elle réclame.

Pour info : Les crèmes Jovees sont aussi trouvable en France sous le nom de marque Joveda, vendue chez Univeda, avec des formulations spéciales pour plaire aux européennes…Franchement je ne vois pas l’utilité du concept (elles sont bien sur vendues bieeeeeeen plus chères que les originales) et je reste fidèle à la marque originale indienne.

Les crèmes sont vendues en tube souple de 60ml : les tubes sont assez sobres et pratiques, je n’ai rien de spécial à vous dire dessus, mis à part qu’ils ne prennent pas de place sur votre coiffeuse et que l’on peut les stocker tête en bas ce qui facilite la sortie du produit. Ils sont décorés avec les ingrédients phares et leur grande quantité en fait un excellent rapport quantité/qualité/prix (15,95$ sur le site où je les ai acheté) . Le tube va vous durer un bon bout de temps (je pense aux alentours de 6 mois si vous l’utilisez une fois par jour, voire plus).

jovees neem et poivre long

La marque repose sur le principe de l’ayurveda qui est, je vous le rappelle, une médecine traditionnelle en Inde, s’appuyant sur une association de plantes et de minéraux. De leurs produits sont exempts : Phenoxyéthanol, SLS, Huiles Minérales, Silicones,Parabens. Je n’ai malheureusement pas la composition indienne des produits mais vous pouvez trouver sur le site de Joveda la composition de chacun des produits et je doute qu’elle diffère beaucoup, si ce n’est en concentration de tel ou tel ingrédient. Personnellement je suis surtout très contente qu’elles soient exemptes de silicones car les utilisant le soir, il est important pour moi de laisser mon visage respirer pendant la nuit, et d’éviter que mes pores se bouchent sous des crèmes occlusives.

Tube à clapet et large orifice pour une utilisation facilitée :)

Tube à clapet et large orifice pour une utilisation facilitée 🙂

La crème au neem et poivre long est une crème purifiante à utiliser le soir sur le visage ou seulement sur les imperfections localisées. Je précise car avec les explications de la marque, et surtout de Joveda, on a tendance à croire qu’il faut la mettre uniquement en local car elle ne serait pas une crème hydratante. Personnellement, je l’utilise sur tout le visage.

Sa texture est épaisse, lisse et elle encourage au massage. Le fini est un peu « gras », sans être huileux… difficile à expliquer j’ai l’impression de sentir un léger film sur ma peau, c’est pourquoi je ne l’utilise pas comme crème de jour, mais je pense que c’est à vous de juger quand vous voulez l’utiliser. Dans tous les cas ce n’est pas un fini désagréable loin de là, ça fait comme une sorte de cocon et j’aime beaucoup. Son odeur est forte et particulière, un mélange entre le tea tree et une odeur citronnée. Moi qui ne suis pas adepte des odeurs de ce type, j’ai été néanmoins étonnée de voir que je la supportais très bien.Néanmoins je conçois que d’autres personnes ne trouvent pas cette odeur agréable, d’autant plus qu’elle est assez présente.

DSCN2314

Ses ingrédients phare sont le tea tree, une huile essentielle très connue des peaux acnéiques puisqu’elle est puissamment anti fongique et anti bactérienne ; le poivre long qui stimule la circulation sanguine et accélère de par la même le renouvellement cellulaire ; et le neem (margousier) qui est régénérant et hydratant et aide la peau à se réparer.

Cette crème participe activement au maintien d’une peau saine. Au début sa texture un peu épaisse m’a fait peur, moi qui ait la peau mixte mais elle ne me fait pas du tout bourgeonner. Elle nécessite par contre un léger massage pour pénétrer (comme pour la crème amande dont je vous parlerai prochainement aussi). Je me suis rapidement habitué à cette sensation de fini satiné sur la peau, que je trouve enveloppante.

jovees

Si elle n’empêchera pas ma peau d’avoir des boutons de temps en temps, elle fait en sorte que ceux ci restent localisés et aide à les faire disparaitre plus vite… et surtout j’en ai de moins en moins. Sa texture onctueuse et son pouvoir hydratant fait que je l’utilise sans problème sur tout le visage sans avoir besoin d’une autre forme d’hydratation et de nutrition pour la nuit. Ma peau est nourrie, assainie et réparée au fil du temps et ça j’adore ! Son pouvoir purifiant sur le long terme m’a vraiment convaincue avec un grain de peau plus net au fil des mois. J’ai de moins ne moins le besoin de l’utiliser 3 à 4 fois par jour d’ailleurs. Son effet est vraiment bluffant sur la durée et surtout, contrairement à beaucoup de crème anti acné de para elle n’agresse pas du tout la peau, bien au contraire. De ce fait, la peau ne compense pas par une surproduction de sébum .

De la douceur ET de l’efficacité, avec une compo top (sur mes critères en tout cas) : que demander de plus ? Si vous l’avez testé, qu’en avez-vous pensé ?

 

Aurai-je trouvé la base idéale ?

Publié 17/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Salut !

 

Si vous me suivez sur ma page FB ou sur Twitter , vous savez que j’ai encore craqué pour Posh Brats à la fin de l’été 🙂 Dans cette commande des petits savons marshmallows qui sentent trop bons pour le bain, un de ses nouveaux scrubs reformulés pour être plus gommant, et j’ai même osé me tourner un peu plus vers ses produits cheveux et visage puisque j’ai pris un après shampoing solide aux protéines de soie et une base de maquillage : le manuka honey, rosehip and aloe primer. C’est de ce dernier dont je vais vous parler aujourd’hui 🙂

Ne sachant pas à quoi m’attendre, j’ai pris la version voyage de ce produit, vendu à la fois en 100ml pour 10£ ou en 50ml pour 6£. Croyez moi, je le regrette… car j’aurai du tout de suite prendre le grand format tellement j’ai aimé ce primer !!

Pour vous expliquer mon cheminement, j’en avais marre d’utiliser des primers bourrés de silicones. Non pas que je sois regardante sur les compos en général, mais j’utilise de moins en moins ceux que j’ai depuis quelques temps, essentiellement composé de silicones lourds et/ou volatils par peur de boucher mes pores à long terme. En tombant sur la section soins visage(un peu par hasard puisque je regarde d’habitude uniquement ses soins corps qui sont pour moi parmi les meilleurs jamais testés (mais si tu te souviens je t’en ai parlé voyons ^^) avec une compo plutôt bonne), je suis tombée sur ce produit dont la composition était  exactement ce que je recherchais.

D’ailleurs niveau composition je vous laisse regarder par vous même : Aqua,Rosa Canina Fruit Oil,Rosa Centifolia Flower Water,Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Distillate,Aloe Barbadensis Leaf Juice,Manuka Honey,Rosa Damascena Flower Oil,Aniba Rosaeodora (Rosewood) Wood Oil,Cymbopogon Martini Oil,Camellia Sinensis Leaf Extract,Cyamopsis Tetragonoloba (Guar) Gum,Agar Agar,Benzyl alcohol, Dehydro Acetic acid, Sorbic acid and Benzonic acid

Pas de silicones yeah !!! 😀 Par contre hautement concentré de l’huile et de l’eau de rose, de l’hamamélis du gel d’aloe vera, du miel de manuka… : un cocktail parfait pour les peaux acnéiques, sensibles, mixtes et grasses.

primer aloe, manuka, rosehip

Cette base est présentée dans un flacon opaque, avec la signature visuelle unique, rétro et onirique de la marque, muni d’un bouchon pression qui délivre la juste dose de produit. Il n’y a pas de bouchons mais la pompe se bloque en la tournant donc aucun risque de voir son flacon se vider dans votre vanity 🙂

J’avoue au début avoir été surprise par la couleur du produit laissée complètement naturelle par Brittany : une couleur un peu marronâtre, pas très ragoutante au premier abord. Mais il est vrai que son aloe vera est déjà lui même de couleur jaune à marronné selon la collecte du jour, ce qui peut également expliquer cette couleur. De plus, une fois appliquée, elle ne colore pas du tout le visage.

quantité obtenue avec une pression

quantité obtenue avec une pression

Une toute petite quantité suffit pour le visage entier : comptez une demie à une pompe, mais pour ma part une demie suffit amplement. Je l’applique une fois que ma crème de jour a bien pénétré et avant le maquillage (dah… c’est une base, logique n’est-ce pas ? ^^). Son odeur de rose est prononcée mais pas du tout gênante et pourtant je n’aime pas du tout cette odeur à la base. La ça sent un peu le miel mélangé à de la vraie rose, celle qu’on sent dans le jardin, de plus je ne la sens plus du tout quelques secondes après l’application.

Sa texture est celle d’un gel un peu liquide,très légèrement huileux, qui glisse très facilement sur la peau et ne laisse aucun résidu, ni sensation collante ou grasse sur la peau. Je laisse sécher  une minute environ, pour que le produit soit bien absorbé, et ensuite j’applique mon maquillage minéral par dessus. Je ne l’ai testé qu’avec du maquillage Lily Lolo, je ne sais donc pas ce que cette base vaut avec du maquillage crémeux ou liquide. D’ailleurs Brittany m’a dit qu’elle avait fait ce primer à la base pour qu’il soit utilisé avec du maquillage minéral justement (elle se maquille elle aussi au maquillage minéral) et je comprends exactement pourquoi.

On voit bien le coté légèrement huileux de la texture

On voit bien le coté légèrement huileux de la texture

Parce que une fois la base séchée mes poudres Lily Lolo glissent comme jamais sur ma peau ! ❤ Il n’a jamais été aussi facile pour moi de me maquiller au minéral que depuis que j’ai commandé cette base, c’est pour vous dire, vu qu’au départ je trouve la marque Lily Lolo de très bonne qualité et déjà facile à appliquer xD

La poudre glisse sur la peau et s’y accroche de façon ultra uniforme, sans aucun effet poudreux, ce qui peut arriver sur une peau un peu plus sèche ou au contraire trop grasse (le fameux effet cakey avec des jolis patchs de poudre et d’autre sans rien sur la zone T). Les pores sont minimisés mais ne vous attendez pas au même effet flouteur que les bases traditionnelles, vu l’absence de silicones cela va de soi. Mais pour ma part, je vois vraiment une différence sur les pores de mes joues, les plus visibles de base, avec ma peau qui a l’air plus lisse.

J’ai en ce moment la peau ultra grasse, je ne sais pas trop pourquoi, et si ce primer matifie bien ma peau le matin, il ne m’empêchera pas de me repoudrer dans l’après midi. J’ai néanmoins fait le test avec et sans et ma peau brille quand même bien moins quand je l’utilise. Je pense que sur une peau mixte (et pas une peau grasse comme moi en ce moment), il sera largement suffisant, le maquillage minéral absorbant également une partie du sébum au cours de la journée. Il aide à prolonger la tenue de mon maquillage minéral ce qui est aussi un plus 🙂

J’apprécie donc vraiment cette base que ce soit pour sa composition naturelle, son effet mat immédiat et la grande facilité pour appliquer mon FDT poudre sur celle ci. Et à ces plaisirs, viennent s’ajouter celui de l’effet soin fourni par les huiles et l’aloe vera, hydratante et anti âge ainsi que du miel de Manuka qui est un concentré de bonnes choses pour les peaux, notamment acnéiques, avec entre autre des propriétés assainissantes, nourrissantes et protectrices de l’épiderme.

Si vous voulez une base clean je pense que celle ci vous plaira, car finalement une bonne base naturelle pour les peaux mixtes, ce n’est pas si facile que ça à trouver :/

Si ce primer aura effectivement un effet moins waouh que les bases à la composition plus chimique, il est pour moi, sans aucune comparaison, possible bien meilleur pour ma peau et parfaitement adapté à mon type de maquillage. Ma peau est véritablement sublimée et moi je dis oui ! Je ne pense pas me tourner vers une autre base dorénavant, faisant de ce produit un must have dans ma trousse de maquillage ❤ Et je dois avouer que maintenant, je louche sévèrement sur ses autres produits visages que ce soit ses contours des yeux ou ses crèmes 😀 (l’aloe vera aussi fera parti d’une de mes prochaines commandes, c’est sur, quand j’aurai fini celui d’AZ)

Quelle est pour vous votre primer fétiche?

 

Parlons cheveux: Part 3 mes soins quotidiens et profonds

Publié 15/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Bonjour !

 

Me voilà pour enfin finir ma série d’articles consacrés à mes cheveux et aux soins que je leur apporte. J’espère que ces trois articles vous auront autant plu que j’ai eu du plaisir à les écrire, je pense que dorénavant je parlerai bien plus souvent de mes soins capillaires.

description de tous ces produits dans mes articles

description de tous ces produits dans mes articles

Je finirai donc cette thématique par la partie soin pur que je fais sur cheveux secs ou légèrement humides une fois les cheveux essorés à la serviette, ou sur ceux que j’utilise en bain, la veille d’un shampoing.

J’ai trouvé une bonne routine concernant ces produits de soins profonds et j’en suis vraiment contente! Vu que je n’ai souvent pas le temps de laisser poser le masque très longtemps, ces soins quotidiens permettent de pallier à ce problème. Ils aident également à former mes boucles, relipider la fibre et l’hydrater et également d’aider au démêlage (car longueurs sèches= nœuds et casse).

Quotidiennement j’utilise en alternance :

    • le matin juste après ma routine sous la douche (shamp+AS ou shamp+masque) sur cheveux essorés une toute petite noisette de Crème virevoltante Aménaïde. J’ai eu la chance d’acheter cette marque assez couteuse de base chez beauté privée ou j’ai eu pour 29,9€ le shampoing, le gommage cheveux, l’après shampoing et la crème en grand format (ils sont vendus sinon entre 17 et 24€ l’unité sur le site officiel). Sa composition n’est pas exempte complètement de produits chimique même si il laisse la part belle au naturel. Les deux seuls ingrédients que j’ai trouvé qui sont mal noté par le site al vérité sur les cosmétiques sont le steareth 20 et la fameux methylisothiazolinone qui remplace les parabènes mais peuvent être allergisants sur certains (mais ils sont bas sur la liste INCI). Sa texture est très riche et épaisse, attention de ne la mettre qu’en petite quantité en massant doucement la fibre pour l’étaler. Je ne la mets que sur les pointes pour ne pas alourdir mes longueurs. Comme toute la gamme, elle a une odeur de pain d’épices on aime ou on aime pas. Ce n’est pas ma senteur préférée mais ça passe sans problème pourtant avec moi. Cette crème rend les pointes plus résistantes aux frottements et aux fourches et évite le dessèchement des pointes. Je la trouve assez réparatrice mais sa texture très riche m’empêche de l’utiliser sur cheveux secs de peur de les alourdir. Le tube de 200ml va me durer une éternité c’est cool 😀

image

  • Tous les soirs, j’applique un mélange aloe vera/Oléosilk de ma marque chouchoute cheveux DeNovo 🙂 Je place dans le creux de ma main trois ou 4 pression de mon gel d’aloe vera (j’utilise celui d’AZ) et deux pulvérisations d’Oléosilk que je mélange avant d’appliquer sur mes longueurs. L’aloe vera hydrate les cheveux mais peut cartonner ceux ci si utiliser seul, voir assécher ceux ci à long terme. C’est pourquoi j’utilise l’huile magique de DeNovo pour relipider et surtout sceller cette hydratation au cœur de la fibre. Cette marque naturelle à la composition irréprochable est mon gros coup de cœur capillaire de cette année. Alertée par la blogo sur la qualité de leur huile, j’ai d’ailleurs commandé ma première MBAB juste pour avoir ce produit xD (bon après je n’ai pas du tout regrettée la découverte de cette box dont je suis restée adepte). Ne prenez pas peur devant le petit flacon, seules 2 pulvérisations suffisent pour les cheveux longs et une seule pour les cheveux courts à mi longs. Je l’utilise sur les longueurs qu’elles rend douces, brillantes, plus facile à coiffer le lendemain, elle sent l’amande vanillée (je ne suis pas aussi fan que certaines de cette odeur mais la plupart des revues que j’ai pu lire mettent en avant son odeur que beaucoup adorent^^). Elle n’est pas grasse et ne rend pas les cheveux poisseux du tout, juste plus beau et satinés. Pour mes boucles elle est top et a énormément aidé à nourrir mes cheveux après ma permanente. Je la rachèterai avec plaisir et je lui associerai la crème lactée que je rêve d’utiliser depuis quelque mois 😀 Et sa compo est parfaite, que des produits naturels qui soignent en profondeur ❤ (Isoamyl laurate, Sesamum indicum seed oil, Macadamia ternifolia seed oil, Dicaprylyl carbonate, Coco caprylate, Phospholipids, Glycine soja oil, Parfum, Glycolipids, Glycine soja sterols, Tocopherol (Vitamine E)).        DSCN2218
  • Enfin j’ai découvert grâce à MBAB la crème de coco de KOS que j’ai beaucoup aimé cet été. Sa texture est souple et se réchauffe dans les mains pour se transformer en huile et elle s’applique ensuite sur cheveux secs ou essorés sur les longueurs. Son odeur de coco véritable, non sucrée est sublime et pas entêtante, elle nourrit bien sans être trop grasse (une toute petite quantité de crème suffit) Une très jolie découverte en somme. Sa compo est très simple et pour les ingrédients * bio : coconucifera oil*, butyrospermum Parkii shea butter*, Polyglyceryl-3 beeswax). L’huile de coco, la cire d’abeille et le beurre de karité nourrissent en profondeur la fibre et la réparent, et parfument très agréablement les cheveux. Probablement un produit que je rachèterai une fois la boite de MBAB finie !              crème de coco kos

 

Enfin la veille de mon shampoing, je fais des bains d’huiles en utilisant en plus grande quantité l’huile réparatrice pour cheveux de Yves Rocher. Oui oui tu lis bien, j’ai un produit Yves Caillou à la maison et même que sa compo est plutôt bonne (parce que bon c’est pas souvent le cas avec cette marque très greenwashing) avec juste un PEG à déplorer mais il est en dernière position dans la liste INCI. Tous le reste est un mélange d’huiles végétales (ricin, macadamia, tournesol, colza, jojoba, bourrache, babassu). Il y a aussi du parfum, donc potentiellement allergisant mais je la supporte très bien et je trouve qu’elle sent vraiment bon. Elle est plus visqueuse et moins légère que l’Oléosilk, et donne une sensation plus grasse sur les cheveux. Je l’utilise en grande quantité sur les longueurs et mon cuir chevelu et je masse bien pour la faire pénétrer dans chaque mèche. Je laisse ensuite poser toute la nuit (recouvrez votre oreiller d’une serviette pour ne pas laisser des taches de gras top glamour). Le matin un shampoing me suffit pour la déloger et mes cheveux sont vraiment doux, brillants et réparés en profondeur. C’est donc une belle surprise pour ma part moi qui n’aime vraiment pas cette marque de base. Et ils ont fait l’effort de ne pas remplacer le silicone par un quat ce qui est plutôt bien 😉 (INCI : helianthus annuus (sun flower) seed oil, ethylexyl cocoate, brassica campestris (rapeseed) seed oil, ricinus communis (castor) seed oil, simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, borago officinalis seed oil, orbignya oleifera seed oil, macadamia ternifolia seed oil, parfum, fragrance, tocopherol, oleth 10)

 

DSCN2217

 

Voilà donc pour ma thématique spéciale cheveux. Si mes choix ne sont pas parfait niveau compo, je tends à m’améliorer et à plus regarder les étiquettes. Je pense passer aux shampoings Lavera qui sont souvent bien appréciés dans les revues et je pense me mettre également ensuite aux produits Coslys (j’ai le masque kératine qui m’attend quand l’Afrikissime sera terminé). Je garderai mes produits DeNovo et compte bien aussi en tester d’autres de la marque !

Et vous quels sont vos produits cheveux préférés?

 

Parlons cheveux! Part 2 ma routine sous la douche

Publié 10/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Coucou !

Me voilà de retour pour la suite de mon épopée cheveux 🙂 J’utilise de nombreux produits dans ma routine, chacun ayant une utilité bien spécifique.

  1. Les shampoings doivent laver mes cheveux en douceur, sans m’irriter le cuir chevelu et surtout enlever tous les résidus d’huile que je laisse poser la veille.
  2. Les après-shampoings me servent surtout de démêlants et de soins légers plus que de vrais soins en profondeur . Cette étape est pour moi obligatoire afin de pouvoir démêler facilement mes boucles sans les casser et de relipider légèrement mes longueurs après lavage.
  3. Les masques capillaires : j’en fait une fois par semaine après shampoing et AS, je n’ai pas souvent le temps de les laisser poser plus de 5 minutes, ce qui est bien dommage je vous l’accorde mais ils permettent de démêler et de soigner en profondeur la fibre. Selon le type de masque et mes besoins je le laisse poser sur la totalité des cheveux OU juste sur les longueurs.
  4. le gommage capillaire est une option non obligatoire mais que je fais en ce moment deux fois par mois pour oxygéner le cuir chevelu et débarrasser celui ci des éventuels pellicules/résidus qui peuvent l’empêcher de respirer.
  5. La crème de soin : j’en utilise une tous les jours, une à deux fois par jour selon mes besoins. Ce peut être une crème, une huile légère mais uniquement sur les mi longueurs pour ne pas sur-nourrir mon cuir chevelu qui n’en a pas besoin.
  6. Enfin les bains d’huile : je les associe souvent à de l’aloe vera car celle ci hydrate et l’huile vient sceller cette hydratation ensuite. J’en fais un la veille de chaque shampoing sur les longueurs et parfois le cuir chevelus si celui ci est sec ou irrité et je le laisse poser toute la nuit (oui oui c’est glamour j’te jure)

 

description de tous ces produits dans mes prochains articles

description de tous ces produits dans mes prochains articles

Ma routine capillaire du moment sous la douche se compose donc de :

DSCN2214

  • Shampoing Desert Essence à la pomme et au gingembre volumateur: son odeur acidulée est divine et il lave bien mes cheveux sans me donner des gratouillis. Il n’est pas du tout nourrissant mais ce n’est pas son but non plus. Il enlève sans problème en une seule application les bains d’huiles de la veille. Sa composition est tout à fait satisfaisante de mon point de vue mais je ne suis pas une experte en la matière (Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Pyrus Malus (Apple) Fruit Extract*, Coco-Glucoside (Coconut/Sugar), Sodium Coco-Sulfate (Coconut), Lauryl Glucoside (Coconut/Sugar), Decyl Glucoside (Coconut/Sugar), Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate, Sodium Chloride, Glycerin (Palm)*, Natural Fragrance/ Flavor (Parfum/Aroma), Zingiber Officinale (Ginger) Root Extract*, Panthenol (Pro-Vitamin B-5, Lepidium Meyenii Root Extract (Maca Root)*, Yucca Brevifolia Root Extract (Yucca Cactus)*, Symphytum Officinale Leaf Extract (Comfrey)*, Urtica Dioica (Nettle) Leaf Extract*, Macrocystis Pyrifera Extract (Sea Kelp)*, Salix Alba (Willow) Bark Extract*, Citric Acid, Potassium Sorbate, les ingrédients marqués* sont certifiés bio). Celui-ci ne contient pas de quats (sauf erreur de ma part), et ils sont sans silicones, sans parabènes, sans phosphates, sans laurylsulfate et laureth sulfate de sodium, sans phtalates, sans parfums ni colorants artificiels, sans EDTA, sans glycol ni ingrédients issus du pétrole. Concernant son effet volumateur, il dynamise bien mes cheveux et les tonifie sans être incroyable non plus ; mais je suis très contente de celui ci au final.
  • Après shampoing Desert essence pomme et gingembre : j’ai choisi d’associer les deux ensemble. L’odeur est ainsi encore plus prononcée et il permet de nourrir, hydrater légèrement mes longueurs. Je laisse poser le temps de me savonner le corps. Cet AS est tout à fait satisfaisant comme démêlant et soin léger quoique plus adaptés aux cheveux pas trop secs car son effet soin est assez sommaire au final. Sa compo est pas trop mal mais il contient des Quats attention si vous les banissez de vos soins ! (Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Pyrus Malus (Apple) Fruit Extract*, Cetearyl Alcohol, Behentrimonium Chloride, Glycerin (Palm), Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate, Natural Fragrance/Flavor (Parfum/Aroma), Caprylic/Capric Triglyceride, Hydrolyzed Jojoba Esters, Jojoba Esters, Zingiber Officinale (Ginger) Root Extract*, Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Butyrospermum Parkii (Shea) Butter, Panthenol (Pro-Vitamin B-5), Lepidium Meyenii Root Extract (Maca Root)*, Yucca Brevifolia Root Extract (Yucca Cactus)*, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Symphytum Officinale Leaf Extract (Comfrey)*, Urtica Dioica (Nettle) Extract*, Macrocystis Pyrifera Extract (Sea Kelp)*, Salix Alba (Willow) Bark Extract*, Potassium Sorbate, Citric Acid, Water (Aqua))
  • Après-shampoing Heymoutain Vanilla Queen : je l’utilise en alternance avec celui de Desert Essence. Il sent bon la vanille, est très compact et adoucit les cheveux longs. Il est relativement bien nourrissant également, tout en restant moins lourds que les autres de la même marque (La marque préconise de l’utiliser plutôt en avant shampoing sur cheveux secs mais avec possibilité de l’utiliser en après shampoing classique car moins riche que les autres conditioner ). Il est effectivement assez riche mais se rince facilement et sa texture le rend très économique car peu de produit suffit. Je malaxe légèrement les pointes car il faut bien le déposer partout sur les longueurs, il n’est pas lisse de nature car il contient énormément de beurre de karité. Je ne le trouve pas exceptionnel non plus mais il fait bien son job avec une compo elle aussi correcte MAIS contenant les mêmes Quats que celui de Desert Essence (Aqua, Sheabutter (Butyrospermum parkii butter), Mandelöl (Prunus Amygdalus dulcis oil), Cetyl Alcohol, Behentrimonium Chloride, Glyceryl Stearate Citrate, Glyceryl Caprylate, Olivenöl (Olivae oleum), Weizenkeim (Triticum Vulgare Wheat Bran extract), Parfüm, Zitronensaft (Citrus limonum oil), Balsamico (Aceto balsamico), Lecithin, Honig (Mel), Xanthan, Linoleic Acid, Vanille Absolue (Vanilla planifolia extract), Mimosen Absolue (Acacia decurrens flower extract), Jasmin Absolue (Jasminum officinale extract), Rosen Absolue (Rosa damascena extract), Rosenöl (Rosa damascena flower oil), *Benzyl alcohol, Benzyl benzoate, *Citral, *Citronellol, *Eugenol, *Geraniol, *Limonene, *Linalool, Cl 15985, Cl 14720. *Occurs naturally in essential oils.DSCN2215
  • Masque Afrikissime à la fleur d’oranger Pirogue sous la lune : J’ai découvert ce produit grâce à Aya  puisqu’il faisait partie du lot MBAB que j’ai gagné à son concours. Je l’avais emmené en vacances avec moi. J’adore son odeur en grande fan de fleur d’oranger et sa texture crème assez compacte mais qui fond sur les cheveux. Son efficacité à court terme (puisque ça fait un mois environ que je l’utilise) est plutôt bonne puisque il a protégé mes cheveux du dessèchement après l’exposition solaire de mes vacances. Mes cheveux sont nourris, vraiment doux. Par contre je ne pense pas qu’il ait un effet réparateur en soi sur la fibre capillaire abimée. A voir sur le long terme, là mes cheveux ont été coupé juste avant mon départ et sont plutôt bien foutus 😉 Sa compo est elle aussi plutôt bonne MAIS contient un  Quat (Aqua, Butyrospermum Parkii Butter, Ricinus Communis Oil, Prunus Amygdalus Dulcis Oil, Glycerin, Polyquaternum-7, Ceteareth-25 Panthenol, Hydroxyethylcellulose, Hydrolized Silk Citrus Aurantium Amara Peel Oil, Farnesol Geraniol, Limonene, Linalool.).     DSCN2221
  • Gommage Bouleversant d’Aménaide : je l’utilise 2 fois par mois afin de décoller les éventuelles pellicules. Il  sent le pain d’épice comme toute la marque. Les grains sont des grains de sucres qu’on sent bien sous les doigts en massant le cuir chevelus. en contacte avec le cuir chevelu mouillé et avec le massage ceux ci vont fondre petità petit pour un gommage très doux du cuir chevelu. Contrairement à ma peur initiale, ce gommage se ronce sans aucun souci et prépare le cuir chevelu au shampoing qui le suivra. Résultats : du volume et des cheveux légers et l’impression que mon cuir chevelu respire 😉 J’aime beaucoup! La composition est très bonne SAUF pour le methylisothiazolinone qui peut être très allergisant si vous y êtes sensible et du parfum, ainsi que quelques alcools potentiellement irritants  (encore une fois je ne suis pas une pro des compos n’hésitez pas à me corriger si j’ai oublié des trucs potentiellement dangereux) La voici : Caprylic/capric triglycéride, saccharum officinarum (sucre de canne) extract,ricinus communis (castor) seed oil, glycerin, aqua (eau), sucrose stearate, sucrose laurate, parfum (FRAGRANCE), prunus amygdalus dulcis (amande douce) shell powder, cinnamomum zeylanicum bark extract, tocopherol, heliathus anuus (tournesol) seed oil, methylisothiazolinone, sodium benzoate, potassium sorbate,benzyl alcohol, anise alcohol, limonene, coumarin.)

    Les traces de calcaire de la douche c'est cadeau :p

    Les traces de calcaire de la douche c’est cadeau :p

Voilà pour les produits sous la douche 🙂 Je pensais pouvoir rajouter les soins mais je me rends compte que cet article est déjà bien assez long comme ça hahaha. Ça veut dire que vous aurez droit à un 3e article sur le sujet 😀

Parlons cheveux! Part 1 en vrac et en travers :)

Publié 08/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Salut !

Une chose m’a frappée en relisant mes anciens articles  (et en ayant honte de mes tous premiers hahaha), c’est que je ne parle que très rarement cheveux ici… Franchement je ne saurai vous dire pourquoi car avec mes cheveux assez longs (sous les omoplates) je fais très attention à en prendre grand soin :O Et du coup j’utilise pas mal de produits pour les maintenir en « bonne santé » (si on peut dire vu que la partie visible des cheveux sont morts par nature hein). Ils sont fins, gras à la racine et secs sur les longueurs, et légèrement ondulés par nature car très souples. Attention article en trois épisodes 😉

DSCN2205

Pour vous donner une idée de leur longueur (et oui j’affiche au mur les dessins de mes enfants, bzzz bzzzz, l’abeille)

Penser que l’on peut réparer les fourches est illusoire, une fois fourchés, seule une bonne coupe des pointes en viendra à bout, cependant il est possible d’éviter au maximum et de prévenir leur apparition en prenant de bonnes habitudes et en utilisant des soins adaptés.

Je ne dis pas avoir les recettes miracles, ce qui marche sur moi, ne sera pas forcément adapté à tous mais cela peut donner une piste à certaines 🙂 Concernant mes bonnes habitudes, je pense que le fait de ne JAMAIS utiliser d’appareil chauffant sur mes cheveux paye à long terme. Je n’ai pas de sèche-cheveux, mes cheveux sèchent toujours à l’air libre. Je n’ai pas de fer à lisser mais faut dire que mes frisottis ne me perturbent pas plus que ça. J’évite les couleurs et j’ai la chance de ne pas avoir de cheveux blancs pour l’instant ce qui aide pas mal c’est sur 🙂

Il est également essentiel de bien rincer les cheveux, si possible en finissant à l’eau froide ou tiède pour refermer les écailles afin d’enlever tous résidus de soins qui les rendraient ternes. bien entendu il ne faut pas frictionner ses longueurs vigoureusement pour les sécher sous peine de fragiliser celles-ci et les affiner sur le long terme. Les presser doucement dans une serviette éponge bien absorbante est bien plus doux. (PS : ça marche aussi pour votre peau du visage et du corps qu’il faut tamponner et non pas frotter comme avec du papier de verre hein 🙂 )

DSCN2207

Éviter les élastiques avec bout en métal et trop serrés qui vont casser la fibre à l’endroit où on les attache, et ne pas laisser ses longueurs sous les brides de sacs à main (casse  et fourches garanties à cause du frottement). Les chapeaux tous les jours tout le temps qui empêchent le cuir chevelu de respirer ne me réussissent pas non plus, je n’en mets qu’en cas d’exposition solaire prolongée. D’ailleurs en parlant protection solaire, il faut en prendre particulièrement soin en été ou en cas de passage régulier à la piscine ou à l’eau de mer :le sel, le chlore, les UV ,de façon répétée abiment en profondeur les cheveux. En été et  à la plage ne pas hésiter à utiliser des soins capillaires spécifiques anti UV et un chapeau à bord large qui les protègeront est un vrai plus en ce qui me concerne 🙂

DSCN2223

Un massage régulier et doux du cuir chevelu favorisera le volume, aidera à décoller les pellicules éventuelles et à faire pénétrer les soins des cuirs chevelus secs et/ou irrités. Il aide également à faire pousser les cheveux plus rapidement en stimulant celui ci et à limiter la perte des cheveux à long terme.

Je me suis autorisée il y a un mois une permanente car j’adore les cheveux bouclés et je rêve d’une crinière à anglaises (que je n’aurai jamais à cause de la souplesse de mes cheveux mais j’ai le droit de rêver).  Par contre, je pense qu’il faut savoir choisir entre une permanente et une couleur car les deux process abiment quand même un peu les cheveux et surtout assèchent la fibre capillaire. Si vous devez absolument faire les deux, attendez au moins un mois entre les deux pour laisser à vos cheveux le temps de se remettre de la première agression. J’ai eu la chance d’avoir les cheveux peu abimés par la permanente, ils sont resté néanmoins un peu plus secs qu’avant (et par contre mon cuir chevelus n’est plus gras, ça je vais pas m’en plaindre).

DSCN2204

Avant ma permanente, je brossais tous les jours mes cheveux avec la Tangle Teezer que je trouve pas mal pour démêler en douceur sans favoriser la casse. Enfin si vous avez les cheveux fins en soi et peu d’épaisseur, sinon je me permets d’émettre des réserves, n’étant pas aussi impressionnée par cette brosse que d’autres blogueuses que j’ai pu lire. Elle est bien oui mais pas exceptionnelle, j’ai parfois des nœuds qu’elle peine à démêler et des cheveux qui se cassent au brossage quand même 🙂 Et personnellement je galère à la laver en profondeur

DSCN2225

Depuis, et pour ne pas casser mes boucles, je démêle mes cheveux humides ou secs (mais alors avec une lotion démêlante spéciale cheveux bouclés) avec un peigne à dent très large qui va garder la forme de mes boucles, que je froisse tête en bas pour leur redonner du peps (Merci à Bayi Bayou et à Naniie pour leurs bons conseils)

phytospécifique spray démélant magique

Pas mal niveau compo mais peut faire mieux, je vais chercher plus propre une fois terminé ! Il y a par exemple des Quats dedans :/ Et j’aime pas d tout l’odeur

Je prends soin quotidiennement de mes cheveux. Je les lave tous les deux/trois jours avec un shampoing doux non décapant suivi d’un après-shampoing (obligatoire pour pouvoir démêler mes boucles et nourrir/hydrater mes cheveux) et enfin une crème quotidienne (parfois matin et soir si besoin, sinon le matin pour mettre en forme). Je fais la veille de chaque shampoing un soin plus poussé, souvent un bain d’huile associé à de l’aloe vera, que je laisse poser toute la nuit sur cheveux secs.

Concernant mes produits, je ne suis pas adeptes à 100% du naturel/bio même si je fais de plus en plus attention à la compo de mes produits capillaires. J’évite au maximum le silicone en shampoing par exemple car celui ci posé sur le cuir chevelu l’étouffe à moyen et long terme et les rend poisseux.

Pourquoi éviter les silicones (diméthicone et autres noms finissant par -one et -xane plus volatils) en trop grosses quantités? Parce que ceux ci forment une pellicule sur les cheveux et le cuir chevelu qui donne l’impression que vos cheveux sont doux et réparés tout en empêchant les vrais actifs soins de pénétrer au cœur de la fibre. Un peu de temps en temps pourquoi pas, mais à long terme les cheveux sont cassants, abimés, desséchés.

Par contre les Quats (des substituts aux silicones)  me posent moins de soucis en pratique même si je sais que théoriquement ils sont eux aussi un effet filmogène. Manifestement ils sont mieux tolérés par mes cheveux. J’essaye de privilégier  pour les soins purs des longueurs (crème, huile)  naturels et/ou bio sans silicone et quats et à long terme j’essaierai de les supprimer totalement si je vois que mes cheveux ne les tolèrent plus. Mais il peut aussi m’arriver d’utiliser ( mais très très rarement) des soins siliconés sur les pointes uniquement pour leur effet lissant optique immédiat. Concernant les SLS et ALS,je n’ai personnellement aucun souci avec, je ne fais donc pas particulièrement attention à leur présence dans mes soins cheveux. Mais il est conseillé de les éviter au maximum afin de ne pas irriter le cuir chevelu si vous y êtes sensible. L’important est d’écouter votre instinct et savoir reconnaître les besoins de vos cheveux et votre cuir chevelu 😉

description de tous ces produits dans mes prochains articles

description de tous ces produits dans mes prochains articles

Bref j’essaye d’écouter mes cheveux et leurs besoins, tendre vers une consommation plus naturelle, sans pour autant faire une psychose sur la composition des produits. Si ça marche je garde, si ça n’est que de la poudre aux yeux, je laisse tomber!  Encore une fois, je ne dis pas que j’ai raison, que je sais tout sur tout et que celles qui recherchent du naturel/bio à 100% ont tort, hein je ne suis pas du genre à juger les gens sur leurs choix de compos. Je ne suis pas non plus une spécialiste des cheveux, il y a des blogs centrés sur ce sujet bien plus calés que moi  🙂 Mais mes choix m’ont réussi jusqu’à présent car mes cheveux sont doux, brillant et forts et je n’en demande pas plus 🙂

Je voulais au départ tout mettre dans cet article, mais il va être beaucoup trop long si je le fais et je ne veux pas vous perdre en route! Je parlerai donc de ma routine complète dans un deuxième article dédié 🙂

 

Une lotion hydratante au banc d’essai : Moist up pure mineral mist d’Elishacoy

Publié 04/09/2014 par Sylvie Beauty and Geek

Salut les Beauty and Geek(ette)s !

 

Petite revue aujourd’hui d’une lotion hydratante que je vous avais très brièvement présenté dans ma nouvelle routine Hada Crie 🙂

J’ai utilisé la Moist up pure mineral mist d’Elishacoy en mode micro pat de la Hada : en effet, les formats brumes avec vaporisateur sont, pour moi, les plus pratiques à utiliser avec ce mode sans coton, du fait que bien souvent la peau absorbe la lotion bien avant la fin des 5 minutes et qu’il faut régulièrement en remettre sur la peau sous peine de passer la Hada à sec :/ Poser sa Hada, en remettre dans sa main, appliquer sur le peau, s’essuyer la main et reprendre le mode (tout ça en moins de 30 secondes sinon l’appareil se coupe), c’est un peu chiant, je vous l’accorde! 😉 D’où le coté pratique de la brume, beaucoup plus adaptée à ce mode. J’étais absolument ravie de la Hadanomy au collagène de Sana que j’utilisais depuis l’acquisition de ma Hada et je savais qu’il serait difficile de se mesurer à elle pour sa remplaçante…

elishacoy pure mineral moist

Commençons par le package de la lotion très boudoir, à la fois simple mais terriblement féminin et délicat ❤ J’adore! La bouteille est en plastique mais ne fait pas cheap pour autant^^ Deuxième point peu important mais qui est un bon point pour moi : elle sent super bon 😀 Une odeur légèrement fleurie, pas trop imposante mais très agréable lors de l’utilisation, rapport au coté boudoir tout ça tout ça 😉 Le vaporisateur est très bien calibré, il délivre une brume fine et uniforme qui s’étale bien sur tout le visage.

elishacoy vaporisateur

Sa composition est plutôt pas mal, pour mes critères pas trop regardant certes, d’autres regretteront la présence d’EDTA, d’alcool et de phénoxyethanol qui peuvent se révéler irritant sur certaines personnes. Pour ma part je trouve que c’est un bon mélange entre extraits naturels et composants synthétiques avec quand même une jolie part faite à l’acide hyaluronique en 6e place de compo, du collagène et pas mal d’extrait naturel placés assez haut sur la liste d’ingrédients. Après je ne suis pas regardante sur les compos, ni une grande connaisseuse, je comprends bien que pour certain(e)s cette compo sera jugées inacceptable 😉 Pour ma part, je l’ai trouvé très douce et elle ne m’a pas du tout irrité la peau, bien au contraire.

(source beauté test) WATER, ALCOHOL DENAT, GLYCERIN, BUTYLENE GLYCOL, GLYCERETH-26, SODIUM HYALURONATE, TREHALOSE, HYDROLYZED COLLAGEN, TUSSILAGO FARFARA (COLTSFOOT) FLOWER EXTRACT, ASPARAGUS LUCIDUS ROOT EXTRACT, LAMINARIA JAPONICA EXTRACT, PEARL EXTRACT, HAMAMELIS VIRGINIANA (WITCH HAZEL) LEAF EXTRACT, CAMELLIA SINENSIS LEAF EXTRACT, MORUS ALBA ROOT EXTRACT, MACADAMIA TERNIFOLIA SEED OIL, TOCOPHERYL ACETATE, BETA-SISOSTEROL, CHOLESTEROL, GLYCERYL LINOLENATE, GLYCERYL ARACHIDONATE, PANTHENOL, UBIQUINONE, NIACINAMIDE, RETINYL PALMITATE, BHT, SODIUM ASCORBYL PHOSPHATE, POTASSIUM CETYL PHOSPHATE, BIOTIN, FRAGARIA CHILOENSIS (STRAWBERRY) FRUIT EXTRACT, RUBUS FRUTICOSUS (BLACKBERRY) FRUIT EXTRACT, VACCINIUM ANGUSTIFOLIUM (BLUEBERRY) FRUIT EXTRACT, RUBUS IDAEUS (RASPBERRY) FRUIT EXTRACT, VACCINIUM MACROCARPON (CRANBERRY) FRUIT EXTRACT, EUTERPE OLERACEA FRUIT EXTRACT, ARONIA ARBUTIFOLIA EXTRACT, SAMBUCUS NIGRA FRUIT EXTRACT, CELLULOSE GUM, PEG-60 HYDROGENATED CASTOR OIL, DISODIUM EDTA, ETHYLHEXYLGLYCERIN, CAPRYLYL GLYCOL, CHLORPHENESIN, PHENOXYETHANOL, FRAGRANCE

DSCN2228

Assez étonnamment, j’ai préféré cette lotion sans Hada qu’avec! En fait elle n’est pas gélifiée du tout, contrairement à ma Hadanomy, ce qui rend l’utilisation avec le mode micro pat bien moins agréable. La lotion est très vite absorbée par la peau et, fait bizarre, la rend un peu collante… car quand on l’utilise en simple brume hydratante, sans Hada, elle est au contraire très agréable. Elle rafraichit, hydrate correctement, tonifie et ne laisse aucune sensation collante sur la peau. Je la pshitte sur le visage, je fais pénétrer en douceur par des mouvements circulaires (sans coton)et ma peau est prête à recevoir le reste des soins!  Niveau hydratation, elle est très correcte même si elle ne concurrencera pas des lotions gélifiées type Aqua D’origine de Unt ou celle que je vais vous présenter dans un prochain article (Aquamoist). Bref, même si finalement je ne la trouve pas terrible dans l’utilisation que je voulais en faire, je l’utilise avec grand plaisir seule, en tant que lotion quand je n’utilise pas ma Hada. Je la trouve parfaite pour l’été d’ailleurs.

elishacoy texture

Quelle est votre brume hydratante visage préférée ?